FANDOM


TH8-6
Les Huit Salopards se déroule peu de temps après la guerre de Sécession dans le Wyoming. John Ruth, le chasseur de primes interprété par Kurt Russell, conduit sa prisonnière Daisy Domergue (Jennifer Jason Leigh) à Red Rock en diligence. Sur leur route, ils croisent l’ancien major de l’Union Marquis Warren (Samuel L. Jackson), reconverti en chasseur de primes lui aussi, et le nouveau shérif de Red Rock, Chris Mannix (Walton Goggins), alors qu’ils sont surpris par le blizzard.


THE HATEFUL 8 1
Ensemble, ils font halte dans un relais, déjà occupé par quatre hommes : Bob (Demián Bichir), un Mexicain qui s’occupe du relais en l’absence de Minnie, la propriétaire, Oswaldo Mobray (Tim Roth), le bourreau de Red Rock, le général confédéré Sanford Smithers (Bruce Dern), et le cowboy Joe Gage (Michael Madsen). Contraints de cohabiter en attendant que la tempête passe, les huit voyageurs vont peu à peu révéler leurs véritables motivations.


TH8-1
Si Samuel L. Jackson est parfait, comme toujours, j’ai particulièrement aimé la performance de Walton Goggins, qui était déjà impressionnant dans les séries The Shield et Justified. Quant à Jennifer Jason Leigh, nommée aux Oscars dans la catégorie « Meilleur second rôle féminin », elle est détestable à souhait.

Les Huit Salopards rassemble tout ce que l’on attend d’un film de Tarantino. Casting détonnant, découpage en chapitres, dialogues grinçants violence à gogo et BO parfaite signée Ennio Morricone. Le réalisateur n’oublie rien de ce qui a fait la recette de son succès.

THE HATEFUL 8 6
Tourné en 70mm, Les Huit Salopards est aussi esthétiquement très réussi. La scène d’ouverture, où le réalisateur nous balade à travers des paysages enneigés, est tout simplement magnifique.

Mais les paysages sont vite remplacés par des gros plans sur les personnages, car ce film est avant tout un huis clos. Le directeur s’amuse à faire progressivement monter la tension, et retarde l’action comme jamais. Mais si les dialogues sont toujours savoureux, il faut bien reconnaître que le film est un poil trop long.

THE HATEFUL EIGHT 10
Je suis sûre que ce film régalera les fans hardcore de Tarantino, mais, pour ma part, je regrette un peu le manque d’effet de surprise. Tarantino nous prouve qu’il maîtrise parfaitement le genre qu’il a créé, sans toutefois se renouveler. Bref, Les Huit Salopards semble plus être un hommage ultime, aussi bien aux westerns spaghetti qu’à ses films précédents, qu’un film innovant.
LES HUIT SALOPARDS - Bande annonce VOSTFR02:15

LES HUIT SALOPARDS - Bande annonce VOSTFR

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.